Bien évidemment, des milliers de personnes souhaitent faire fortune à la Bourse et, à leur plus grand bonheur, ce rêve n’a jamais était aussi accessible. En premier lieu, que ce soit l’achat d’un ordinateur, l’accès en temps réel aux cotations boursières ou la commission payée par transaction, l’investissement requis et les frais d’exploitation sont raisonnables. En second lieu, grâce aux technologies de l’information (réseaux sociaux, sites Web spécialisés en finance, etc.), n’importe qui peut obtenir des informations financières de qualité. Également, étant donné que l’activité boursière ne comprend que deux opérations, soit l’achat et la vente d’actions, il est normal qu’un investisseur novice croie en ses chances de connaître du succès à la Bourse.

Le problème est qu’à nos débuts, nous sommes souvent inconscients de notre incompétence. Ce phénomène s’appelle l’effet Dunning-Kruger, un biais cognitif par lequel un néophyte dans un domaine a tendance à surestimer son niveau de compétence, omettant ainsi d’évaluer objectivement ses aptitudes, ses habiletés et ses capacités. Pour mieux comprendre cette notion, je vais vous raconter une histoire fascinante…

« L’ignorance engendre plus fréquemment la confiance en soi que ne le fait la connaissance. »
– Citation de Charles Darwin

Le 19 avril 1995, McArthur Wheeler a braqué deux banques de Pittsburgh en plein jour, et ce, sans déguisement ni camouflage. Évidemment, grâce aux caméras de surveillance et à la collaboration des médias télévisés, la police a procédé à son arrestation le soir même. Lors de son interrogatoire, M. Wheeler semblait surpris que son stratagème n’ait pas fonctionné. En effet, d’après lui, le simple fait d’avoir enduit son visage de jus de citron aurait dû lui permettre de passer inaperçu! En se basant sur le principe que le jus de citron est une encre invisible, il était convaincu d’avoir réussi un coup de génie. Il a d’ailleurs déclaré qu’il avait préalablement testé son idée, avec succès, en se prenant en photo avec un Polaroïd…

Comme vous avez pu le constater, McArthur Wheeler est un voleur amateur qui a été incapable d’admettre son incompétence avant de commettre l’irréparable. En étant « inconscient incompétent », il n’a pas été en mesure de reconnaître les limites de ses connaissances, le rendant ainsi vulnérable à une arrestation hâtive.

Dans le domaine boursier, cette réalité est malheureusement bien présente. À l’image de McArthur Wheeler, un grand nombre de boursicoteurs, attirés par l’appât du gain, sont convaincus de réussir malgré un manque flagrant de savoir et de rigueur en ce qui concerne l’élaboration et l’utilisation de stratégies d’investissement éprouvées. Ce n’est qu’une question de temps avant qu’ils se rendent compte de l’importance d’acquérir une formation adéquate, sans quoi leurs comptes de placement seront « dérobés » par d’autres investisseurs plus aguerris…

Sources
Anupum Pant. The Astonishingly Funny Story of Mr. McArthur Wheeler, AWESCI-Science Everyday, 28 mai 2014.
Josh Kaufman. Le Personal MBA: la Bible du Business, Zen Business, 14 novembre 2014.

Pin It on Pinterest

Share This