En ce début d’année, plusieurs personnes ont pris des résolutions afin de réaliser leurs objectifs professionnels (changer d’emploi, démarrer un projet d’entreprise, accroître leur présence sur les réseaux sociaux) ou d’améliorer leur bien-être (perdre du poids, pratiquer la méditation, consacrer davantage de temps à leur famille). Cependant, comme vous vous en doutez, plus de 90 % de ces résolutions seront abandonnées dans les trois prochains mois. Comment peut-on expliquer un tel échec?

Malheureusement, aussi louables soient-ils, ces défis restent souvent coincés à l’étape du désir, du souhait ou du rêve, en raison d’un manque de planification. Ainsi, nous devrions plutôt prendre le temps de les séparer en activités spécifiques, mesurables et réalisables. De cette manière, nous serions capables d’avancer une étape à la fois, d’évaluer nos progrès et, surtout, d’accroître notre confiance en soi. Par exemple, depuis deux ans, j’ai comme projet d’écrire un livre sur l’importance de la prise de décision à la Bourse et dans le quotidien. Or, ce projet est constamment remis à plus tard…

J’ai donc décidé de mettre en pratique le conseil de l’auteur à succès Ryan Holiday : Michel, tu veux écrire un livre, tu n’as qu’à écrire… Pour ce faire, je souhaite rédiger un minimum de 1 000 mots par semaine, ce qui me permettra de terminer mon livre d’ici la fin de l’année. Or, afin d’augmenter mes chances de réussite, j’ai décidé de mettre un terme à mon blogue. Ainsi, je priorise mon projet en créant l’espace nécessaire pour atteindre mon objectif hebdomadaire qui est à la fois spécifique, mesurable et réalisable.

Je profite également de l’occasion pour remercier toutes les personnes qui ont lu, commenté et partagé mes billets, je vous en suis très reconnaissant. Bonne année 2018!

Source
Shane Parrish. Focus to Finish: Goals suck (2/5), Farnam Street, 2 janvier 2018.

Pin It on Pinterest

Share This