En 1747, à bord du navire britannique HMS Salisbury, le Dr James Lind tente désespérément de soulager douze marins atteints du scorbut, une maladie causée par une carence en vitamine C. Pour ce faire, il les sépare par groupe de deux, puis propose un traitement différent à chacune des six paires (acide sulfurique, cidre, jus d’agrumes, eau de mer, pâte d’écorce et vinaigre). Heureusement, le docteur observe une nette amélioration de l’état de santé des deux marins ayant bu le jus d’agrumes. Un an plus tard, il publie son Traité du scorbut pour démontrer l’efficacité de l’orange et du citron pour vaincre le scorbut.

« On rate 100 % des lancers que nous ne prenons pas. »
— Wayne Gretzky, ancien joueur de hockey professionnel

D’un point de vue statistique, on constate qu’un seul traitement sur six a fonctionné, ce qui représente un taux de succès de 17 %. Est-ce une donnée révélatrice? Bien sûr que non, car le Dr Lind a trouvé un moyen de guérir et de prévenir le scorbut! Grâce à une approche par « essai-erreur », il est possible d’accomplir de belles choses, une méthode utilisée par plusieurs personnes et organisations à succès.

Par exemple, cet automne, Louis-José Houde présente son nouveau spectacle Préfère novembre en rodage à L’Olympia de Montréal. Ainsi, l’humoriste pourra peaufiner ses textes en éliminant, en modifiant et en ajoutant des blagues afin d’offrir un spectacle de qualité. Quant à l’entreprise Google, qui est un chef de file mondial en matière d’innovation, elle applique rigoureusement le concept du fail fast forward : tester, échouer et tirer des leçons. À cet égard, seulement entre 2012 et 2013, Google a abandonné 70 initiatives technologiques!

Lorsqu’on commence à la Bourse, on cherche la formule gagnante et, par conséquent, on lit des livres, on participe à des formations en ligne ou on s’abonne à des infolettres financières. Bien que cette stratégie semble prometteuse, est-elle suffisante? Selon moi, à l’image du Dr Lind, de Louis-José Houde et de Google, il n’y a rien de mieux que d’élaborer et de tester soi-même des stratégies de négociation pour sélectionner celles qui correspondent à son profil ainsi que pour parfaire ses connaissances. Sans quoi vous risquez de manquer le bateau…

Sources

Christine Kerdellant. Ils se croyaient les meilleurs, Éditions Denoël, 2016.

Philip E. Tetlock, Dan Gardner. Superforecasting : The Art and Science of Prediction, Signal, 2015.

Soline Roy. Le scorbut, maladie des marins désormais au cœur des villes, Le Figaro.fr-Santé, 2 décembre 2016.

Pin It on Pinterest

Share This